[Archives] X-III

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Archives] X-III

Message par Hao Asakura le Jeu 28 Jan - 1:21



Ce fut le groupe d’Hao qui applaudit en premier. La profonde stupeur qui avait saisi l’ensemble des spectateurs ne disparut pas pour autant sur les visages. La violence déployée lors du match avait été à la hauteur de la puissance de l’Omnyouji … Soit absolument titanesque. Il avait broyé leur corps et leur âme et il ne restait rien des X-III. Vraiment rien, pas même un cheveu, pas même la sensation de leur présence récente.
L’assemblée suivit les applaudissements, emportée inconsciemment. C’était mécanique. C’était glaçant.
Kira se leva alors que le bruit de l’arène devenait de plus en plus assourdissant. Manta l’interpela d’un petite voix, elle ne se retourna cependant pas.
Elle partit d’abord en marchant, sans un regard vers le centre de l’arène, sans une seule expression. Ses jambes la portaient pour elle, dans le calme, pour lui laisser un minimum de contenance. A l’abri des regards, une fois dans les dédales du bâtiment, Kira accéléra le pas. Elle courrait même, de toutes ses forces, le plus loin possible.
Avait-elle rêvé ce qu’elle venait de voir ?


Hao prit le temps de savourer les applaudissements qui résonnaient à présent de façon assourdissantes dans les tribunes de l'arènes. Certains shamans s'étaient levés, emportés, d'autres restaient assis, applaudissant sans sembler même se rendre compte de ce qu'ils faisaient. La puissance de Hao était désormais un fait, et non plus une rumeur. La totalité des participants le savaient désormais. C'était si drôle d'observer leur mine décomposée...leurs pensées troublées...mais bien vite, Hao ne prêta plus attention au bruit et à la foule. Seule lui importait une unique personne...Kira. Où était-elle? Il dirigea son regard vers l'endroit où il l'avait vu assise et ne découvrit que le vide. Yoh, Anna et les autres étaient en train de quitter les tribunes, mais Kira n'était pas parmi eux. Cela ne voulait dire qu'une chose. Sans plus se préoccuper de tous ces misérables shamans, Hao quitta le centre de l'arène pour disparaître entre ses murs, le pas conquérant et un sourire satisfait aux lèvres. Pourtant, une moue contrariée apparut bien vite sur sa figure lorsqu'il fut à l'abri des regards. Où était donc Kira?

La jeune femme s'arrêta plus loin, à la lisière de la forêt, quand son corps ne lui permit plus d'avancer. Elle suffoquait. Ce n'était pas à mettre sur le compte de l'effort, même si sa course avait été effrénée, mais à ses poumons qui ne parvenaient plus à trouver de l'air depuis que le brasier avait emporté les X-III. Une partie d'elle-même venait de brûler avec eux. Celle où l'espoir demeurait, celui d'un "possible" malentendu. Elle avait toujours cru, bien secrètement, au fond d'elle-même, que la cruauté du grand Hao Asakura n'était que croyances. Que les propos qu'on lui avait rapportés, qu'on lui avait inculqués plus jeune, étaient peut-être faux. Elle y avait cru de toutes ses forces malgré son combat.
Elle s'était accroché aux quelques souvenirs qui n'avaient pas été corrompus. Quand Asaha usait de ses pouvoirs pour lui montrer la beauté de la nature et du monde. Quand une fleur pouvait renaître au contact de son aura.
Mais désormais, ce savoir était corrompu par une haine contre laquelle elle ne pouvait pas se battre. Les craintes de la famille Asakura n'étaient pas des mensonges. Les injures que les Paches lui ont lancé au visage n'étaient pas des mensonges.
Sa tête commençait à tourner. Elle tenta de se calmer et de retrouver un minimum de sang-froid au risque de craquer.
Mais ...
Elle ne pleura pas. Elle était trop choquée, trop blessée et certainement trop en colère.


Il ne la trouva pas aux alentours de l'arène. SoF était catégorique. Elle avait donc eu le temps d'avancer plus loin. Mais pourquoi avait-elle fui? Qu'Est-ce qu'il lui avait pris? Le Shaman de Feu huma l'air, laissant le Spirit of Fire le guider dans ses recherches. Il n'avait que ce moyen là pour la trouver...après tout, il n'avait pas le loisir de déceler ses pensées. Sans quoi il l'aurait repérée depuis bien longtemps. Enfin, Hao obtint une réponse. Son regard s'assombrit et il disparut dans une gerbe de flamme pour réapparaître aux abords de la forêt. Oui, elle était bien là, lui tournant le dos.

SoE prévint sa shamane de l'arrivée de son frère. Et donc de son propriétaire. Le cœur de Kira se serra encore plus, violemment. C'était la réponse de son âme à sa sœur qui arrivait.
Hao ne pouvait-il pas la laisser tranquille, pour une fois ? Elle n'avait donc pas fui assez loin ? Son corps ne pouvait plus la porter. Et où qu'elle aille, il la retrouvera toujours.
Elle n'osait pas se retourner. Elle ne voulait pas le voir, plus jamais.


La jeune fille continuait de lui tourner résolument le dos. Pourtant, Hao savait qu'elle avait senti sa présence. Le soudain raidissement de ses épaules ne pouvait le tromper. Comme le silence perdurait, Hao décida de parler le premier: "Kira, dit-il simplement, d'un ton neutre."

Le sol trembla alors que la dernière syllabe de son prénom s'achevait. La colère qui l'animait était ... insupportable. Si elle avait eu une seule chance, aussi infime soit-elle, de pouvoir le tuer avec les quelques capacités qu'elle avait, elle l'aurait sans doute fait. Mais elle en était bien incapable et sa haine se répercutait dans son fantôme gardien.
Non, ne me parle pas, ne m'approche pas, retourne d'où tu viens et pars aussi loin de mon âme que la Terre le permet, se dit-elle alors qu'elle fermait les yeux.
"Quest-ce que tu veux?" articula-t-elle difficilement en se mordant la lèvre.


La terre s'était mise à trembler. Ils avaient beau être au Japon, Hao savait parfaitement que la cause n'était pas dû au hasard. Le Spirit of Earth, bien évidemment...Hao se retint de soupirer. Kira était en colère, c'était très clair à présent. Restait à en découvrir la cause exacte. "Que tu me regardes, pour commencer."

"Et si je n'ai pas envie de te parler ?" siffla-t-elle

"Pourquoi n'en aurais-tu pas envie?" c'était risqué, mais il fallait la faire parler, n'Est-ce pas? Elle était en colère...et ce sentiment ne lui allait pas. Il ne craignait pas une attaque de sa part. Même si elle survenait, il pourrait aisément la bloquer. Ce qu'il craignait en revanche, c'était de la voir tourmentée sans rien pouvoir faire pour la soulager.

Kira, excédée, fit soudainement volte-face. Ses yeux gris, emplis de larmes et de rage, vrillèrent dans le regard onyx d'Hao et pour une fois, elle ne se laissa pas décontenancée par la force de son âme.
"Oh, je ne sais pas ! Peut-être parce que je ne parle pas aux meurtriers ? Peut-être parce que je ne veux plus jamais que tu ne m'approches ? Peut-être que j'ai enfin compris certaines choses ? La prochaine fois que tu veux me dédicacer une telle horreur, abstiens-toi, Hao."
Son ton avait été sec.


Le Shaman Millénaire demeura impassible, observant avec cependant une certaine perplexité la colère de son épouse. Avait-il bien compris? Elle rejetait son offrande? Il ne comprenait pas. Il fronça légèrement les sourcils sans se laisser décontenancer. Cela ne lui ressemblait pas de toute façon. "Tu me reproches d'avoir soulagé ce monde d'une bande de sous-shamans stupides?" Il eut un rire bref, dépourvu de malice cependant. "Je l'ai fait pour toi Kira. Pour te montrer ma puissance, pour te prouver que je serai bientôt capable de créer un monde où tu n'auras plus jamais à avoir peur."

"Quoi ... ?" laissa-t-elle s'échapper de sa bouche en un murmure
Kira crut qu'elle allait céder et bondir sur lui pour le tuer. User toutes ses forces pour le faire taire. Elle n'avait plus de mot, le choc avait tout emporté sur son passage. Le peu de pensées qu'il lui restait venait d'être balayer par ces inepties.
Insinuait-il que cette tuerie était de sa faute ? Mais ? Quoi ? Que s'était-il passé ?
"Je pourrai te citer un shaman fabuleux, qui a été mon époux il y a mille ans et qui m'enseignait la beauté de chaque être et de chaque âme que le Great Spirit avait envoyé sur Terre. Chacune méritait le respect. Chacune."
Elle le désigna d'un mouvement de la tête, son visage était presque désolé.
"Aujourd'hui je me rends compte que certaines ne méritent rien. Et que ce shaman fabuleux se trompait."


"En effet, certaines choses ne méritent pas de perdurer. Je me suis aperçu, il y a plusieurs siècles que je me voilais la face. Un mal écoeurant gangrenait toutes ces choses, souillant leur pureté au fur et à mesure qu'il s'accroissait. Ce mal dont l'origine se trouve dans le cœur des hommes. Ces mêmes hommes qui nous ont rejeté, ces mêmes hommes qui t'ont tuée, il y a plus de 1 000 ans." le regard de Hao s'était durci. Avait-elle oublié? Pourquoi ne le comprenait-elle pas? "Je vais donc soulager cette terre de cette maladie. Lorsque je serai Roi, tout rentrera dans l'ordre. Les coupables se verront châtiés et les justes seront récompensés."

"Mais aujourd'hui, comment tu punirais celui qui consumme mon âme d'un feu bien plus destructeur que celui de mon bûcher ? Comment tu punirais celui qui détruit des vies de milliers de shamans, qui exploitent des milliers d'âmes au service de son ambition et son égoïsme ? La maladie dont tu parles, tu en es l'exemple le plus terrible ! Mais regarde-toi ! Tu nous bafoues tous avec ta pseudo-justice unilatérale et tu oses me tenir des propos moralisateurs ? C'est toi qui aurais dû brûler, c'est toi qui aurais dû monter sur ce bûcher et attendre dans la détresse la plus profonde que ton âme sœur daigne venir t'aider. C'est toi qui aurait dû renaître sans souvenir et sans défense et subir les affronts de ton ambition destructrice sous les coups et les crachats. Pas moi. Tu as consumé ta pureté avec la mienne et tu arrives même à en être fier."

Hao encaissa les paroles de Kira sans broncher. La détresse de cette dernière était clairement perceptible, cependant...ils ne parvenaient pas à la comprendre. Ils ne se comprenaient plus, et cette constatation lui porta un coup, bien qu'il prit soigneusement soin de ne pas le montrer. Elle ne voyait donc pas tout ce qu'il essayait de faire? Bien évidemment qu'il fallait des sacrifices pour faire naître de nouveaux lendemains paisibles...on avait rien sans rien. Mais cela en vaudrait largement la peine lorsque paraîtrait son Shaman Kingdom. Tous les élus constateront sa perfection et sauront qu'ils n'auront rien à craindre. Kira ne ferait pas exception. Pour le moment, tous ne voyaient les choses qu'avec un regard enfantin. Hao, du haut de ses 1 000 ans, avait eu le temps de mûrir et de comprendre que certaines vérités ne pouvaient être découvertes qu'à la condition d'avoir vécu assez longtemps pour les percevoir. Et cela représentait bien plus qu'une vie humaine. Personne d'autre que lui n'était parvenu assez loin pour comprendre ce que lui comprenait. Si petits..."Un jour, tu comprendras." dit-il simplement. Pour le moment, rien ne servait d'argumenter, elle n'était pas encore capable d'écouter.

"Je prie le Great Spirit pour ça n'arrive jamais. Rien n'excuse une telle négligence envers les âmes. Rien. Ni ta pseudo-clairvoyance, ni ton recul. Ni même aucune illumination grotesque. Tout ce que tu fais, c'est appliquer le même schéma que tu as subi en te trouvant des excuses. L'homme détruit ce qu'il ne comprend pas et ce qu'il ne considère pas comme son égal. Tu fais la même chose. L'homme est animé de colère, d'ambition, tout comme toi. Tu sais que moi aussi j'aspire à un monde meilleur où les âmes seraient paisibles. Nous en avons longuement parlé. Mais je n'ai jamais soutenu le génocide. Je n'ai jamais soutenu le plaisir de tuer. Ta puissance ne te donne pas le droit de réduire les autres. C'est une responsabilité que tu as, pas un droit. Je n'ai rien à comprendre par rapport à ta vision des choses et j'y resterai parfaitement hermétique, de toutes mes forces."
Kira pleurait désormais, abasourdie par sa colère, assommée par sa haine, anéantie par la perte de l'amour qu'elle ressentait encore pour lui dans les tribunes de l'arène.


Elle sanglotait. Les larmes roulaient sur ses joues pâles, semblables aux mots qui jaillissaient de sa bouche. Kira pleurait toute sa colère, tous ses regrets, tout ce qu'elle avait perdu, comme lui il y a 1000 ans. Il se souvenait et le souvenir de la douleur lui revint, obscurcissant son regard. A croire qu'ils devaient tous deux en passer par là..."Alors que comptes-tu faire maintenant Kira?"

Le regard ardent d'Hao ne cessait de s'assombrir à mesure qu'ils échangeaient. C'était nouveau. C'était déstabilisant. C'était triste.
Elle sourit néanmoins dans sa peine alors que ses yeux s'égaraient à détailler le visage de son âme sœur.
"Je vais disperser nos âmes et oublier. Je ne me sentirai plus oppressée, plus tiraillée. Cette situation est épuisante. Tu es épuisant. Je ne suis pas assez forte pour subir autant de haine."


Il ne dit rien. Un silence. Lentement ses traits se détendirent et il esquissa même l'ombre d'un sourire. "Très bien. Fais ce que tu as à faire. Fais le maintenant où tu ne le feras jamais."

"Rassure-toi. C'est en cours. Tu sais, ce n'est pas évident. Il faut s'entourer des bonnes personnes, à moi toute seule je suis bien assez faible pour une telle tâches. Je suis sûre que même toi, tu n'y parviendrais pas."
Elle avait lancé ça tranquillement. Les larmes avaient coulé, la colère avait été expiée. Elle se sentait un peu plus légère ... ou plutôt vide. C'était peut-être pour ça qu'elle avait été un peu taquine. Oui, peut-être

.
il sourit, mais plus avec amertume qu'avec malice. "Mieux vaut être seul que mal accompagné," dit-il. Etrange phrase qui, à ce moment, pouvait vouloir dire plusieurs choses. "Alors je t'attendrai."

Son sourire s'effaça.
"Tu ne devrais pas."
Ils ne se comprenaient plus assez pour qu'elle envisageât de lui revenir. Il était désormais trop éloigné de l'homme qu'elle aimait, même si son âme était indéniablement attirée par lui. Le souvenir d'Asaha était trop puissant, trop beau. Les évènements qui lui étaient arrivés et qui la définissait allaient de paire avec Hao Asakura, le même qui avait paradé dans l'arène et déployé une violence et une cruauté inouïe. Même s'il était toujours aussi malicieux, même s'il était toujours aussi taquin et même si elle pouvait apercevoir le regard qu'il pouvait avoir autrefois, ces bribes étaient loin d'être suffisantes pour elle, pour la convaincre que ... Non. Ce n'était pas suffisant.


Le sourire de Hao, au contraire, s'agrandit. "Et pourtant, c'est ce que je ferai." Il planta son regard ardent dans le sien. Promesse.

Elle fronça les sourcils.
"Je suis sérieuse, tu sais."


"Je n'en doute pas une seule seconde, Kira."

Kimunixchan: Elle lui jeta un regard suspicieux.
"Mais encore ?"


Il haussa les sourcils: "que veux-tu que je dise?"

"Oh mais je n'ai pas à te dicter tes propos, très cher, je ne suis juste pas dupe, je vois bien que tu ne me prends pas au sérieux."
Elle haussa les épaules.
"Mais le contraire m'aurait étonnée, de toute façon. Manta doit s'inquiéter, je dois y aller."


Il se retint de soupirer. Il ne doutait pourtant qu'elle tenterait de le tuer. Mais quelque part...ce n'était pas plus mal que Kira pense qu'il se moquait d'elle. La jeune femme s'appliquerait davantage, de ce fait. Il sourit et s'écarta pour lui libérer le passage, sans relever la mention du nom du petit humain qui était également l'ami de son frère...et de Kira aussi, apparemment. Tss...

Kira ramena les mèches qui lui tombaient sur le visage derrière sa tête, lui adressa un petit sourire, et son regard se détourna. Elle passa à côté de lui, sans ralentir, sans même lui jeter un regard, avec une distance froide qui lui serra presque le cœur.

Hao ne chercha pas à la retenir. Il la regarda partir, une lueur mélancolique au fond de son regard sombre.
avatar
Hao Asakura
Shaman King
Shaman King

Messages : 28
Date d'inscription : 05/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://thesourirebouledegum.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum